Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Nora Lova Holm. [Done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sleepless


▪ depuis quand ? : 28/06/2010
▪ conneries : 34
Féminin
▪ venue au monde : 17/08/1993
▪ et l'âge ? : 24
▪ groupe : Sleepless

MessageSujet: Nora Lova Holm. [Done]   Lun 28 Juin - 12:09


MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com




© acide édulcoré, sushii
nom du personnage ; Holm. Nom que la jeune fille tient de son père, purement suédois.
prénom(s) du personnage ; Nora, Lova. Assez ressemblants, ces deux prénoms ont été choisis par sa mère.
âge du personnage ; Dix-huit ans.
date de naissance ; 14/02/1991. Oui, le jour des amoureux. Cruel, non?
groupe ; We Are Broken.
lié(e) ; Petter Johansson.
son origine ; suédoise et française, rien que ça.
sa nationalité ; suédoise.
son occupation ; étudiante en stylisme, première année.

Âme ! être, c'est aimer.
So dear I love him that with him, all deaths I could endure. Without him, live no life.



    Elle pleure. Elle rit. Puis elle lui en veut. Atrocement.
    Comment peut-on en vouloir autant à une personne que l'on aime ? Comment peut-on l'aimer plus qu'on lui en veut ? Comment ces deux choses peuvent se mélanger à tel point qu'on ne sait plus différencier ces sentiments si contradictoires...

    En ce temps, le monde est beau. Grande et riche famille, on ne refuse rien à la petite Nora, la petite princesse de la famille. Tout le monde l'aime, comme elle est mignonne! Mêmes ses caprices sont attendrissants. Ces petites fossettes, ce petit nez retroussé. On lui promet le ciel, on lui promet des merveilles. Elle ne sait pas trop ce que c'est, mais elle les a sûrement déjà, puisqu'on ne lui refuse rien. Comment peut-on être malheureux lorsqu'on a tout ce que l'on souhaite?
    Nora aime ce qui brille, elle aime qu'on l'adule, qu'on la chérisse et qu'on prenne soin d'elle. Et sa famille l'a toujours fait. Nora veut un bijou? La princesse l'aura. Avec son sourire d'ange, ses petites bouclettes brunes et son air à la fois malicieux et capricieux, la petite Holm a grandi dans ce monde surprotégé, où tout semble accessible. Où ce qui nous entoure, le monde réel, ne paraît être fait que d'illusions.
    La joie, le bonheur, il n'y a que ça. Ce sourire, ces yeux brillants, ce rire enfantin. Une robe faite de dentelle, de matières coûteuses, et des petites chaussures qui font « tac tac » au rythme des pas de la jeune princesse. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, lorsqu'on vit avec des caches de chaque côté du visage.

    Mais il y a ce vide qui s'installe. Il lui manque quelque chose, elle le sait. Qu'est-ce? Nora ne connaît pas ce qui n'est pas de l'ordre du « matériel ». Les sentiments, on claque des doigts, ils apparaissent et disparaissent, comme lorsqu'on achète un objet, puis qu'on le jette quelques instants plus tard. La vie, ça doit être ça. Une succession de choses qui apparaissent et disparaissent, qui font notre bonheur ou notre malheur. Nora a décidé, elle sera heureuse toute sa vie, ça ne peut être autrement.

    Jusqu'à ce qu'il arrive.

    On est irrémédiablement ramené à la réalité. Cette réalité au goût tantôt amer tantôt sucré. On aime cette réalité. Puis on la déteste. Elle nous déchire et nous recompose à chaque événement. Mais on sent son cœur battre à tout rompre, et l'on voudrait qu'il ne s'arrête jamais. C'est ça, l'âme sœur? Le Lié? Finalement, on ne survit plus dans un monde rempli d'artifices, on existe.
    Car Nora sait que c'est lui, lui et personne d'autre. Ses mains sont tremblantes, son corps recouvert de frissons. Il vient d'ailleurs, de nulle part, elle ne sait pas, à vrai dire. Mais l'important, c'est qu'il est la bonne personne.
    Alors elle s'approche. Elle croit vivre les instants les plus heureux de sa courte vie. Elle n'a que seize ans et elle « l'aime » de tout son cœur. Mais qu'est-ce que l'amour? Cette question lui a effleuré l'esprit, et elle s'en est allée. Nora s'en fiche. Tant qu'il est là, qu'il reste devant ses yeux, rien n'est plus important que lui.
    On lui dit qu'elle ne le connaît pas, qu'il va la détruire. Mais non, c'est faux. Elle le connaît mieux que quiconque et le chérit plus que n'importe qui. Elle n'a plus besoin des autres, puisqu'il est là, désormais.
    Elle le suit, inlassablement, où qu'il aille. Les premiers jours, elle se dit que c'est normal, qu'il ne la remarque pas. Puis son cœur se serre et les larmes lui montent aux yeux. Il l'ignore. Il ne lui adresse pas un seul regard. Elle va lui parler. Il ne répond pas, la repousse de la main. Et soupire.

    Soupire...

    Son bonheur semble s'effilocher. Mais était-elle heureuse? La princesse qu'elle était reste bouche bée. Elle ne peut plus répondre à cette question. Elle ne peut plus dire « Oui, je suis heureuse. », avec un air convaincu, un sourire affirmé. Pourtant, maintenant, elle a l'impression de vivre. Elle sent que les évènements antérieurs à sa rencontre avec Petter, son Lié, ne sont qu'artifices. Elle ne se souvient même plus par quoi ses pensées étaient occupées, avant qu'elle ne le rencontre.
    Mais est-ce pour autant mieux, de se sentir se décomposer petit à petit, d'offrir un pareil spectacle à son entourage, à ceux qui peuvent la juger... A ceux qui pourront dire, « qu'elle, ah, elle est rejetée par son Lié! Pauvre petite! ». Nora ne le souhaite pas. Elle attache trop d'importance à ce que l'on pense d'elle.

    Alors elle décide de lui dire franchement, à Petter, qu'il la déchire et la tue, qu'elle se sent mourir à petit feu. Et elle lui dit. « Tu le sais, que je t'aime. Et tu m'aimes aussi. Alors pourquoi tu fais ça... » Et lui prend le bras, comme pour l'enrouler autour d'elle, geste qu'il n'a jamais fait. Combien de paroles lui a-t-il adressées, déjà? Peu, trop peu. Lui, il retire son bras, presque avec dégoût, et regarde Nora avec mépris. Celle qui a toujours été chouchoutée et choyée voudrait être détestée par tout le monde, sauf lui. Mais il l'exècre, la hait. Elle lui en veut. Mais elle sait qu'il l'aime. Il ne le comprend pas, c'est tout. Elle en est persuadée. Pourtant, le comportement qu'il adopte quand il est avec elle lui fait mal. Elle ferait mieux d'être un robot sans sentiments, aucun. Elle veut sentir sa chaleur, son odeur, puis ses lèvres se poser délicatement sur sa joue, ses doigts jouer avec ses cheveux... Il ne fera rien de tout ça. Elle le regarde, avec ses yeux larmoyants, ses lèvres tremblantes, et lui, tout ce qu'il trouve à faire, c'est répondre: « J'en ai strictement rien à foutre de toi. Alors fous moi la paix. »
    Elle veut lui dire qu'il est son Lié, son âme sœur, elle a envie de lui crier, de le crier au monde, à leur monde... Mais elle n'y arrive pas, et bégaie quelques syllabes incompréhensibles, alors que lui, il lui tourne le dos et poursuit son chemin, sans se soucier des sentiments de celle qui se croyait princesse. Nora aimerait encore être persuadée qu'elle est celle qui est la plus importante à ses yeux. Mais il a été tellement convaincant qu'elle ne peut qu'en douter.
    Alors elle se met là, à genoux, en pleine rue. Et elle pleure. Ses beaux collants sont filés et sa jupe est mouillée. Le joli nœud qu'elle avait disposé avec soin dans ses cheveux tombe au sol, comme signe de défaite. Son cœur jusqu'alors si compressé a explosé.
    Petite princesse déchue...

    Et le temps passe. On lui dit, à Nora, que sa vie est belle, qu'elle ne doit pas être déprimée. Mais elle n'est pas « déprimée ». Elle aimerait juste être au fond d'un trou, et y rester, pour toujours. Elle aimerait que tous ces gens qui lui sourient disparaissent, pour que Lui réapparaisse. Qu'il lui dise qu'il est désolé, que désormais, il prendra soin d'elle. De temps en temps, il pourra lui offrir un bijou, une robe, quelque chose. Il pourra lui offrir son amour.
    Mais il ne le fera pas. Cet homme n'a rien à offrir.

    Un mois, deux mois, ou plus. Ou peut-être moins. Nora n'en sait rien. Elle est restée amorphe pendant tout ce temps, ses pensées n'ont été occupées que par lui.
    Mais elle a réfléchi. Elle ne peut pas le laisser filer, comme ça, sans rien tenter. Elle est égoïste, elle veut qu'il ne s'occupe que d'elle. Alors elle fera tout pour que ça soit le cas.
    Elle a dix-sept ans, le quatorze février 2009. Et elle va le retrouver. Alors elle cherche, elle cherche. Elle sait où il habite. Et toute la journée, elle attend. Cette journée reflète ce temps qu'elle a passé à vivre sans savoir pourquoi. Car en cet instant, elle l'attend sans savoir si elle va ne serait-ce que le voir. Il est huit heures. Neuf heures. Dix. Onze. Midi... Treize heures. Quatorze. Quinze... Jusqu'à vingt-trois heures. Nora est fatiguée. D'attendre. De se dire que c'est inutile. De s'être apprêtée ainsi pour se faire rejeter à nouveau. Elle veut repartir. Mais rentrer chez elle n'effacera pas son mal. Rester non plus.
    Puis il arrive, avec son air nonchalant. Évidemment, il ne lui jette pas un regard. Il passe à côté d'elle, il la frôle, et l'adolescente se mord les lèvres de se sentir au septième ciel rien que par un si court effleurement.
    Frissonne.
    Elle est venue jusqu'ici. L'a attendu. Elle ne doit pas le laisser repartir. Pas alors qu'il l'a provoquée d'une telle manière. Elle le rattrape, entoure ses doigts autour du poignet de Petter. « Tu peux pas partir, je suis venue pour toi. Pour te parler. » Et il la regarde comme s'il ne se souvenait même pas d'elle. Son cœur est au bord du gouffre. Mais elle sourit, malgré tout. « Je sais que tu ne m'as pas oubliée. » Il dégage son poignet, hausse un sourcil et continue d'avancer. Nora le suit, le rattrape à nouveau, et entoure ses bras autour de son cou, s'agrippe à lui, de toutes ses forces, comme si, en faisant cela, il ne pouvait plus jamais la laisser. Elle a envie de pleurer, mais elle ne le fera pas. Elle garde ce sourire sur son visage. Lui, il la repousse. « J'ai pas besoin de toi, je t'ai dit! » Pourtant, elle l'a senti. Lui aussi, il a aimé ce contact physique.

    Il paraît que l'indifférence a toujours le dernier mot.
    C'est faux. Nora ne laissera jamais tomber Petter, peu importe de quelle méthode il use pour l'éloigner de lui. Car au fond, la brunette en est persuadée, il veut qu'elle reste. « Tu veux que je reste, hein? » Elle lui a dit. Et il a soupiré, la laissant le suivre dans l'immeuble où il vit. Un appartement délabré, juste muni du strict nécessaire. Mais ils auraient pu être n'importe où, Nora aurait été heureuse. Parce qu'elle était avec lui. Elle pensait que cette première victoire allait la conduire dans les bras du prince charmant. Mais non, il l'a juste laissée là, assise sur un fauteuil brûlé par des cendres de cigarette. Son apparence de petite princesse contrastait trop avec cet appartement. Avec Petter. Elle s'en rendait compte. Mais elle n'allait jamais le dire tout haut. Finalement, elle lui a parlé. Il n'a répondu que par des « mh », ou ne répondait simplement pas. Elle a dormi là, sur ce semblant de fauteuil, tandis que lui était sur le canapé. Ils ne se sont pas parlés plus. Et le lendemain, il est reparti, laissant la princesse déchue dans ce lieu sordide.
    Bêtement, elle a attendu qu'il revienne. Plusieurs jours.
    Au bout d'un certain temps, il est revenu, oui. Accompagné de quelqu'un. Nora a vu entrer cette fille vulgaire, qui ne cessait de coller ses lèvres contre celles de son Lié. Oui, le sien. Alors elle est sortie.
    Rentrée chez elle.

    Et une fois de plus, le temps a passé. Sauf que Nora disait à qui voulait l'entendre, « qu'entre elle et son Lié, c'était l'union parfaite ». Et de l'extérieur, la petite princesse semblait bien heureuse, vivant dans un monde de bisounours.

    Les amis, les 'activités', tout cela, ça n'avait aucune importance aux yeux de Nora tant elle en accordait à Petter. Elle se satisfaisait avec ses études en stylisme, c'est tout. C'était une des seules choses qui lui plaisait, outre son Lié. Sa vie était devenue étrangement vide et remplie. Contradictoire, mh? Tout comme Nora. Rires, larmes. Indifférence. Haine. Elle est soit l'un soit l'autre. En fait, son caractère changeait du tout au tout depuis qu'elle avait rencontré Petter. Son trait capricieux s'était renforcé, comme pour compenser le manque d'attention que son Lié ne souhaitait lui apporter.

    Son Lié, elle le revoyait, quelques fois. Elle se comportait comme si ses sentiments étaient réciproques. En réalité, il était juste impassible. Il arrivait, rarement, qu'il la laisse entrer dans son appartement, comme la première fois, mais jamais il ne se montrait attentif à elle.
    Elle le connaît et ne le comprend pas.
    Elle lui demande de l'attention, ne serait-ce qu'un tout petit peu, elle qui est née avec une cuiller en argent dans la bouche s'est trouvée, avec Petter, face aux premiers refus qu'on lui a jamais opposés. Mais elle ne cesse pas de lui dire qu'elle l'« aime », elle ne cessera pas. Elle vit pour lui, pour le chérir, et elle garde l'intime conviction que lui aussi. Il peut la rejeter tant qu'il le veut. Elle lui en voudra, quelques temps, oui, puis se dira que ça ne sert à rien, ce qu'elle fait. A vrai dire, peut-être qu'elle aura raison. Tout cela est inutile.

    Mais l'amour doit être plus fort que la haine.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sleepless


▪ depuis quand ? : 15/03/2010
▪ conneries : 245
Féminin
▪ venue au monde : 31/07/1992
▪ et l'âge ? : 25
▪ localisation : Dans les bras de mon amoureux ! (ou pas)
▪ groupe : Sleepless Darling.
▪ humeur : Joyeuse.

« — you are my soulmate »
Relations avec votre Lié:

MessageSujet: Re: Nora Lova Holm. [Done]   Lun 28 Juin - 19:16

    Qu'elle est délicieusement niaise, cet enfant, à vouloir que la rage triomphe.

    En tout cas Petter, c'est le meilleur ami d'Autumn, quoi.


    Bref, rien à redire, j'adore, et je te valide de suite, j'ai dévoré l'histoire *__*

    Mumuse toi bien sur SM, un admin te donnera ton rang, pov cassée Fresse

    Ah, et COROROSIE *meurt*



→ every step that you take could be your biggest mistake. it could bend or it could break, but that is the risk that you take.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nora Lova Holm. [Done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Nora Weaver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives-