Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Alek Hodžić

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sleepless


▪ depuis quand ? : 30/11/2010
▪ conneries : 35
Masculin
▪ venue au monde : 29/05/1991
▪ et l'âge ? : 26
▪ localisation : DTC.
▪ groupe : Sleepless
▪ humeur : J'ai vu ta mère sur chatroulette.

MessageSujet: Alek Hodžić   Mer 1 Déc - 0:23


© Budohodza
nom du personnage ; Hodžić
prénom(s) du personnage ; Alek
âge du personnage ; 22 ans
date de naissance ; 29.05.88
personnalité sur l'avatar ; Modèle de Budohodza
groupe ; Sleepless
lié(e) ;
son origine ; Ex-yougoslave de souche serbo-croate à ascendance musulmane.
sa nationalité ; Suédois - Naturalisé
son occupation ; Agent de sécurtié

Histoire
Tout est fatal.


« ...Hodžić. Mais qu'est-ce que c'est que c'te nom de merde ? »

Le barman le matait avait des yeux de merlan fris. Un connard moustachu et atteint de calvitie qui avait pas son pareil pour cracher sur tout ce qui était pas suédois, ou finlandais, ou norvégien, ou scandinave, ou français. Il lui balança sa carte d'identité, y ajoutant sa signature : une tâche de gras faite maison. Il avait beau savoir que Alek avait la majorité révolue, il insistait toujours pour voir sa carte. Juste pour l'emmerder, ou pour vérifier si cette « tête de con » avait pas un peu régressé. On lui faisait souvent le coup. Alek, en bon ex-yougoslave jura dans sa langue natale, suggérant au barman de retourner dans le ventre de sa mère. Ce qui provoqua un « Heiiiiiiin ? » de la part de celui-là. Révélant une haleine tout ce qu'il y avait de plus putride. J'vous jure, ça le tuait, on aurait dit qu'il avait avalé un cadavre. Le transfuge prit deux choppes plus grosse que sa tête et s'enfonça dans la foule bruyante. Il entendit une voix grasse s'élever : « Ouais c'ça ! Casse-toi, sale chauve ! » C'était dans ce genre de situation que les gens devenaient des enculés, toujours quelqu'un pour vous marcher sur vos nouvelles bottes en cuir, ou pour tenter de renverser un de vos verres. Le tout dans l'impunité totale. Si y aurait pas eu de toit on aurait pu qualifier ce trou d'asile à ciel ouvert. Le tout dans un rock pisseux, caractéristique de la pissotière à jeunes dans laquelle ils étaient.

Deux énormes choppes de liquide jaunâtre tiède s'écrasèrent sur la table, Alek prit place, une paire d'yeux noirs le fixant comme s'il s'apprêtait à faire exploser le monde. Il lui rendit son message, lui offrant un petit doigt d'honneur au passage. Dusty, une barbe de 3 semaines, des cheveux noirs jusqu'aux épaules, tirant fébrilement sur une cigarette bon marché, engagea la conversation dans un serbo-croate confiant. Jurant pour la énième fois.

« Putain, t'en as mis du temps. »

Le transfuge se contenta de le regarder avec des yeux ronds l'air de dire « je t'emmerde ».

« C'était quoi cette fois, le barbu ? »

Il hocha la tête d'un air débilement approbateur.

« Allez, putaaaaaaaaain. Fais pas le pédé merde ! »

Il ouvrit la bouche, comme s'il allait dire un truc, genre... J'ai envie de chier, ou un truc du genre... Avant de sourire, l'air stupide, abruti, ce qu'on appelait une banane jusqu'aux oreilles. Dusty, accoudé à la table, la clope à la main -pour le style-, le regardait d'un air désespéré. L'air de se dire : « Jebo te bok, pourquoi moi ? » Il lui rendit sa pensée en jurant de façon bien audible. Puis effaça son sourire comme s'il allait annoncer quelque chose de grave, genre qu'il était enceinte.

« Il a dit que t'avait un nom de merde... Et que t'étais un sale tchetnik. »

Mais c'était trop tard, le serbe au nom naturalisé fixait l'intérieur de sa bière d'un air concentré, comme s'il y cherchait quelque chose.

« Suis sûr qu'il pisse dedans... »

Alek y jeta un oeil. Montrant du doigt une mousse compacte à l'aspect douteux.

« Tiens regarde, il y crache aussi on dirait... Miam... Un booooooon morceau, ni trop tendre, ni trop épais. »

Si Dusty avait eu des flingues à la place des yeux, il serait pas rester grand chose du bar et de sa clientèle.

« Ma Kurvin sine... »

C'était sa marque de fabrique, les jurons plus que vulgaires, les yeux revolvers. Et en dépit d'être serbe, il était plutôt cool. Alek poursuivit. Avec la ferveur de l'intégriste convaincu.

« Ma mère a toujours eu raison. Vous les serbes êtes vraiment dégueulasses. »

Dusty balança son mégot dans sa choppe, l'air détaché.

« Invite moi au café, à l'occasion... »


Au dehors, la neige tombait, recouvrant la ville d'un manteau immaculé. Lui donnant des airs de funérailles tranquilles. Plus personne ne traînait en ville, si ce n'était quelques badauds qui se pressaient, l'air perdu, convaincus d'être poursuivis par on ne sait quoi. L'alcool et le froid faisaient apparemment mauvais ménage, les immeubles et les hommes se transformant parfois en monstre de solitude. L'ivresse vous révélant à qui vous étiez vraiment, loin de vous tromper, on en disait qu'elle vous mettait les yeux en face des trous. Plus de mensonges à se raconter avant de s'endormir, seulement la vérité crue, comparable à un impact brutal contre un mur de brique. Finis les faux semblants, même la mama ou le curé du coin pouvaient plus endormir vos soupçons. On se sentait comme mis à nu au milieu d'un champ de glace, à des milliers de kilomètres de ce que vous aviez pu un jour appeler votre chez vous... Bien heureux les idiots, comme on disait au pays.


Les balles auraient pu fuser de toute part que personne n'aurait rien fait. Au fond on se demandait à quoi bon, si c'était de sortir d'un trou pour tomber dans un autre, à chaque fois plus profond. Que ce soit ici ou en Europe de l'est, la situation était resté la même, un boulot précaire à faire de la « sécurité », les brimades des autres gamins du quartier il était encore gosse, une chambre chez papa-maman. L'immigration n'avait au fond, strictement rien changé. On avait beau se cacher sous tous les faux semblants du monde, tout le monde rêvait d'aller refroidir un voisin ou d'aller régler un compte avec un vieil ami. La guerre vous suivait comme votre ombre. Et vous aviez beau essayer de vous en défaire, ça vous collait à la peau comme une odeur d'essence et de viande brûlée.


Une main aux doigts longs et fins essuya la buée d'un miroir, révélant un adulte à tête de gosse, un jeune adolescent ayant grandis trop vite, quelque chose d'important dans les mains. Vous fixant l'air de dire : « Regardez moi dans les yeux. » Il vous sentait sans pour autant vous parler ni savoir vous désigner, il se contentait de vous jeter quelques regards de temps à autres.

Un crâne rasé, une barbe semblable à du papier de verre, un front proéminent, une bouche fine, et une paire d'yeux accusateur formaient le masque social. Quelque chose qu'on aurait tendance à appeler visage s'il était pas tant recouvert de mensonges. Une vaste mascarade individuelle, quelque chose qu'il se serait refuser à partager par la ligature. Une intrusion dans votre vie personnelle, une aliénation, un viol dans ce que vous pouviez avoir de plus intime.


CODE : Code bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bedshaped


▪ depuis quand ? : 29/04/2010
▪ conneries : 245
Féminin
▪ venue au monde : 14/12/1994
▪ et l'âge ? : 23
▪ groupe : « bedshaped »
▪ humeur : Indiscible.

MessageSujet: Re: Alek Hodžić   Mer 1 Déc - 21:33

Bizarre, ton serbe, mec, il me rappelle quelqu'un. Sans doute en tout bien tout honneur.
Wub
Validé, bon jeu.


Seal my heart and brake my pride ; I've nowhere to stand and now nowhere to hide. Align my heart, my body, my mind to face what I've done and do my time. Well yes sir, yes sir, yes it was me ; I know what I've done, cause I know what I've seen. I went out back and I got my gun, I said, "You haven't met me, I am the only son."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twowordsnineletters.tumblr.com/
 

Alek Hodžić

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TP] Groupe 1: Arya/Alek/Calixte/Caleb/Amélie
» MJ Fiction by Alek
» MJ Enquête by Alek
» MJ Alek
» Alek *Attention à cette silhouette envoûtante, on croit voir passer un ange mais c'est l'enfer qui vous tente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes fiches-