Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Liv ♣ Please don't let me alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité



MessageSujet: Liv ♣ Please don't let me alone   Dim 7 Nov - 20:15


© Lena
nom du personnage ; Ljungström
prénom(s) du personnage ; Liv "Majken" (à prononcer "Maykenn")
âge du personnage ; 17 ans.
date de naissance ; 13 décembre 1992
personnalité sur l'avatar ; Taylor Momsen (L)
groupe ; Sleepless
lié(e) ;
son origine ; Suédoise jusqu'au bout des ongles.
sa nationalité ; Suédoise.
son occupation ; Dernière année au lycée. Elle est actuellement serveuse dans un bar & et n'a jamais occupé d'autre emploi.

Histoire
« Pourquoi les liens de sangs sont-ils une barrière aux liens dit « d’amour » ? »



♣ Because I Hate Them.

« Dégage salope ! » Hurla l’homme à l’intention d’une femme à la mine fatiguée, les cheveux blonds et ternes vaguement attachés, des marques de coups sur son visage que des larmes sillonnaient. Une sorte de soulagement passa sur son visage tandis qu’elle s’éloignait au possible de son mari comme pour mettre une distance entre lui et son corps si frêle qui menaçait de se briser en deux. A l’autre bout de la pièce se tenait une petite fille, recroquevillée sur elle-même, laissant ses cheveux blonds cacher son visage tandis que son petit corps tremblait de peur face à cet homme menaçant qui lui-même chancelait suite aux bouteilles de bière qu’il avait bu. Avec un pas lourd il s’approcha de la fillette tout en lui hurlant « Lève toi ! Lève-toi bordel ! » Ce qui avait pour effet de l’à ratatiner encore plus dans son coin. Avec brutalité il l’a saisit par le col, de la sorte de robe qu’elle portait l’à levant. Se retrouvant à dix centimètres du sol, sa robe l’étranglant face à son père le visage rouge de rage elle ne put s’empêcher de laisser couler les larmes sur son beau visage. « Maman, maman… » Pleurait-elle. Mais la femme resta impassible préférant que les foudres de son mari s’abattent sur sa petite dernière qu’elle-même. L’homme se mit à secouer la fillette en lui hurlant mille insultes avant de l’à jeter par terre avec violence. « Relève-toi ! » continua t-il à beugler sur la fillette totalement apeurée. Chose qu’elle fit tant bien que mal. VLAN. La claque de son père retentit tandis que la gamine retombait à genoux. Il aurait pu continuer ainsi longtemps mais la porte d’entrée claqua, avec elle plusieurs bruits de voix. Apparurent alors, une fille d’environ treize ans, un garçon de quinze et un petit garçon du même âge que la fillette avec un visage ressemblant. Les deux aînés firent mine de ne pas remarquer la fillette à genoux par terre, avec une ecchymose sur la joue. Le père alla se rasseoir sur le canapé tandis que les deux grands sans un regard pour la petite montèrent dans leur chambre. Le plus petit quand à lui attrapa sa jumelle par la main l’entrainant derrière lui. Il partageait sa chambre avec elle. Bizarre me direz-vous que les deux garçons ne dorment pas dans la même chambre et les deux filles ensembles ? Tout simplement parce que la maison disposait de quatre chambres. Une pour leurs parents, une pour leur sœur, une pour leur frère et la dernière et bien pour les derniers arrivés. « Liv ça va ? Pourquoi tu pleures ? » Demanda le garçon à son double féminin. « Rien Wil, j’ai juste trébuché par terre. » répondit la gamine soucieuse de protéger son frère de la réalité. Elle souhaitait tellement qu’il ne sache rien de tout cela, qui continue à croire qu’elle était simplement maladroite. C’était bien mieux ainsi. « Wil ? » « Oui ? » « Je peux dormir avec toi ce soir ? » Demanda la fillette, avec un grand besoin de se retrouver au plus proche de son frère. « Bien sur Liv » Répondit sa moitié avec un grand sourire.


« Mademoiselle Ljungström l’infirmière souhaiterait vous voir. Maintenant. » La gamine qui était en plein cours leva un regard étonné sur dame qui venait de s’adresser à elle. Avec un soupir elle rassembla ses affaires sous le regard curieux des autres élèves et inquisiteur de son frère. Avec une nonchalance voulue elle se dirigea vers la dame qui l’emmena à l’infirmerie ou se tenait … une infirmière. « Assis-toi Liv. » Fit la femme. Avec ses cheveux blonds, ses grands yeux bleus son air jeune et doux elle donnerait presque envie à Liv de tomber dans ses bras. Au lieu de ça elle s’assit assez lourdement sur la chaise, le regard chargé de défi envers cette femme qu’elle ne connaissait pas. Elle semblait bien agressive pour une fillette d’à peine neuf ans. « Ta maitresse m’a fait remarqué que tu avais souvent des bleus sur les bras, les jambes et parfois même le visage. Sache que tout ce que tu diras restera entre nous. ». Liv resta quelques secondes énigmatique face à cette femme résistant à l’envie de tout lui déballer. Mais elle n’était pas stupide. Malgré ses neuf ans elle en savait des choses. Comme qu’elle serait retirée à ses parents, placée en foyer et surement sans revoir Wil. Chose qui lui semblait bien plus horrible que de supporter les insultes et coups de son père. Aussi elle haussa les épaules. « Je suis maladroite. Et j’ai deux frères vous savez. On se bat souvent pour des choses stupides du coup je tombe encore plus souvent. Mais faut pas vous inquiéter ma famille me traite bien. Et puis avec deux aînés ils ne diraient pas rien si j’étais battue ce que vous insinuez n’est-ce pas ? » Façon étonnante de parler pour une gamine de neuf n’est-ce pas ? Rassurez-vous elle serait bien incapable de vous pondre ça sans y avoir murement réfléchi auparavant. Elle connaissait son texte par cœur et se le récitait depuis tellement longtemps… « Très bien. Mais si tu as des choses à me dire je suis là ne l’oublie pas. » « Merci Madame. » Répondit-elle en se levant pour rejoindre sa classe. Elle savait qu’elle n’irait jamais ici. D’une certaine manière elle était « le cul entre deux chaises ». D’un côté elle voulait protéger son frère qui ne se doutait toujours de rien –préférait-il fermer les yeux ?- mais d’un autre côté elle voulait que ses parents et si possible ses aînés payent. Et elle avait aussi une espèce de honte face à cette situation qui l’empêchait de parler, pour ne pas entacher sa dignité.



« Lâche-moi ! Lâche-moi ! » Hurla t-elle repoussant aussi violemment que possible son père qui la secouait comme un panier. « Tais-toi ! Tu me rends fou ! Ta vue me rend fou ! » Répondit son père resserrant sa prise encore plus fort autour du bras de sa fille. Puis il jeta avec une force inouïe par terre. Manque de chance elle percuta avec sa tête la table avant de s’écrouler au sol tandis que Wil alerté par les cris descendait en courant les escaliers. La vue de sa jumelle étalée sur le sol, une tache de sang sous la tête le bloqua quelques instants puis faisant preuve d’un sang froid assez incroyable, pour qui connaissait sa personnalité il appela les secours.

Liv ouvrit un œil tant bien que mal le refermant de suite saisie de nausée. Aussitôt elle sentit une main se poser sur la sienne et sans qu’elle ait besoin de vérifier elle sut que c’était Wil. Rassurée, elle fit l’effort pour lui d’ouvrir pour de bon ses yeux posant ses yeux bleus sur le doux visage de son frère. Complètement calmée par la présence de son double elle lui adressa un sourire, aussi joyeux qu’elle put. « Alors t’as pas mieux à faire que rester planté là ? » Murmurât-elle couvant son frère du regard, détaillant ses traits qui lui paraissaient si beaux. « Ne plaisante pas Liv. Pourquoi ne m’as-tu rien dit ? Tu n’imagines même pas comment je m’en veux. Je n’ai même pas put te protéger alors que toi tu l’as toujours fait pour moi. Pardon…Pardon Liv de ne pas avoir été là ». Finit-il dans un murmure. Alors pour la première fois elle se permit de verser des larmes devant son frère qui l’a prit dans ses bras avec son habituelle douceur. « Ah Liv tu es réveillée, ça me fait plaisir de voir enfin tes beaux yeux. » les interrompus une infirmière au visage joyeux qui donna l’impression à Liv d’être enfin en sécurité


« Alors tu te nomme Liv Majken Ljungström, tu es née le 19 décembre 1992 à Stockholm, interromps moi si je me trompe, tu as une sœur aînée âgée de 17 ans, un frère de 19 ans. Ta sœur est en première année de fac en histoire et ton frère en troisième année en fac de droit c’est cela ? » « J’en sais rien. J’men fiche d’eux vous savez. Mais ils se sont cassés y’a bien longtemps c’est ça qui compte. » Rétorqua la gamine sans ciller. Voilà un mois qu’elle était sortie de l’hôpital. Ils lui avaient fait subir une batterie de tests qui avaient révélés la maltraitance qu’elle subissait depuis petite. Aussi elle était maintenant en foyer en attendant qu’on la place. Heureusement pour l’instant elle pouvait voir son frère tous les deux jours ce qui lui permettait de ne pas tout casser autour d’elle mais sa patience était à bout. Pourquoi lui parlait-on de ses aînés ? Son frère avait foutu le camp trois ans auparavant sans demander son reste et sa sœur elle ne comptait même plus depuis quand elle ne l’avait pas vu. Pas même une visite à l’hôpital. Qu’est-ce qu’elle se fichait d’eux ! « Liv s’il te plait j’essaie de t’aider. « A quoi savoir si mon frère est en fac de droit m’aidera t-il ? Il n’a jamais bougé le moindre petit doigt et c’pas maintenant que ça va changer ! » S’exclamât-elle agacée que l’on ramène au tapis ces deux lâches. L’assistante sociale soupira devant l’entêtement de la gamine. A peine onze ans et elle se prenait déjà la tête, elle n’osait même pas imaginer ceux qui l’auraient pendant son adolescence.

« Bon Liv je t’ais déniché une famille. Trois enfants de foyer et deux enfants à eux. C’est à quelques kilomètres d’ici et c’est une très bonne famille. »
- C’est vrai ? Bah tant que je peux avoir Wil je m’en fiche de toute façon
- Justement en parlant de ça Liv il a été placé aujourd’hui dans une famille. Elle est à une heure de route de la tienne, vous pourrez vous voir au moins une fois par mois.
-Attendez vous vous fichez de moi là ?! Espèce de sale menteuse ! Vous m’aviez promis qu’on me séparerait pas de Wil ! J’préfère encore crever que d’être séparée de lui !
-Liv…Personne ne veut de deux gamins de onze ans à la fois… »

Là fut la première famille d’accueil. Celle ou elle est restée le plus longtemps c'est-à-dire un an. Puis ils l’ont tout simplement jetée suite à quelques bêtises de la jeune fille. Ballotée ainsi de famille en famille elle a toujours trouvé le moyen de se faire virer, rien que pour voir l’assistante sociale qui s’occupait de son cas s’arracher les cheveux tandis qu’elle l’a regardait avec un sourire narquois. En trois ans elle a du voir Wil à peine dix fois, se débrouillant pour fuguer et aller le voir. Qu’est-ce qu’il changeait son jumeau ! Si elle, elle avait parcourut cinq familles en l’espace de trois ans, lui s’était contenté de trois. Mais il était devenu un jeune homme endurci qui plaisait fortement à Liv rassurée de voir que son frère pouvait se débrouiller sans elle. Et puis elle fut envoyée dans le « fin fond du monde » selon son expression. Avec une famille à moitié toxico, à croire qu’ils fumaient joints sur joints. Quand à elle, elle passait le plus clair de son temps dehors avec une bande « d’amis ». A peine quinze ans, mais déjà bien débrouillarde pour son âge. Toujours à écumer la ville à des heures improbables, avec des gens de plus en plus bizarre, sans réelles personnes à qui se raccrocher. Parfois elle se débrouillait pour chopper le téléphone de sa famille et appeler son frère. L’un et l’autre se cachait leur réelle vie. Pour Liv sa famille était « plutôt pas mal » quand à Wil il disait « que c’était plutôt cool ». Loin de là. Comme encore reliés par leur lien de « jumeau » ils découvrirent la drogue au même moment. Ce fut Wil qui prit l’initiative de les sortir de là. Lui-même tombé dans la douce utopie qu’était la drogue il en sortit pourtant bien vite. Comment s’y prit-il ? Aucune idée.


« Liv tu dois venir avec moi. Je te jure que je ne te laisserais pas tomber. Mais viens s’il te plait. Ne reste pas là. » Implora le jeune homme à la blonde platine assise sur un lit qui était devenu le sien ces neuf derniers mois. Elle leva ses yeux bleus vers le beau jeune homme qui se tenait en face d’elle debout comme étant en position de force. Elle enfoui sa tête dans ses mains, perdue. Un an qu’elle n’avait pas revu son frère en chair et en os. Et voilà qu’il apparaissait « d’un coup » comme un mystérieux rêve. Avec un soupir elle s’allongea sur le lit, les yeux inquiets de son frère posés sur elle.

« Liv s’il te plait. Viens, on ira en foyer, on se verra quasiment tous les jours et on se trouvera une famille pour nous deux. S’il te plait. Fais le pour moi, pour nous. » Insista Wil. Il eut quelques minutes de silence puis enfin Liv se redressa un sourire aux lèvres. « C’est vrai Wil. Nous deux à jamais, au diable les autres. » Il ne fut pas compliqué ni pour l’un ni pour l’autre de réintégré le foyer et bien heureusement Liv n’était pas devenue accro à la drogue. C’était un jour de décembre, plus particulièrement leur anniversaire, seizième anniversaire qu’ils étaient assis sur un banc Liv dans les bras de son frère. « Joyeux seize ans Wil. » « Joyeux seize ans Liv. » Répondit le jeune homme posant un regard doux sur sa blonde à lui. « Tu sais que je t’aime n’est-ce pas ? » Wil ne répondit pas à cette phrase se contentant de laissé glisser ses doigts gelés sur le visage de sa sœur. Puis celle-ci se redressa plantant son regard bleu dans celui de son frère. « Je voudrai tellement être liée à toi Wil. » Avoua t-elle tout en jouant avec les cheveux de son frère de ses longs doigts. Oui c’était ce qu’elle voulait le plus au monde. Que son frère devienne sien et qu’elle devienne sienne. Hélas dans cette foutue société ce n’était guère possible. « On l’est déjà Liv. Et je suis déjà tient » ajoutât-il comme s’il avait lut ses pensées ce qui fit sourire la blonde. Puis du bout de ses doigts elle toucha le visage de son frère, puis déposa ses lèvres glacés sur celles de Wil avec un sourire. « Maintenant tu es réellement mien Wil. »


Et puis vint un autre chamboulement. Son ainé Sven s'était décidé à ré-apparaitre après presque six ans de silence. Et voilà qu'il demandait leur garde à tous les deux ! « Je veux pas de lui » Rétorqua Liv devant la proposition de l’assistante sociale. « Enfin Liv il a un emploi stable et ça te permettrait d’être avec Wil. » « Elle n’a pas tord Liv » Intervint Wil bien décidé à faire changé d’avis sa jumelle. Il savait que ça demanderait beaucoup à sa sœur mais c’était là la bien meilleure solution qu’on leur ait jamais proposé depuis des années. Liv se ferma automatiquement et Wil reconnu là des signes de profonde réflexion. Il sut qu’il avait gagné quand elle releva les yeux vers lui. Rassuré il eut envie de serrer sa sœur contre lui, mais devant l’assistante sociable il se contenta d’un sourire joyeux. Leur relation était toujours aussi ambiguë depuis ce baiser mais jamais ni l’un ni l’autre n’avait refait cet acte. Non. Ni l’un ni l’autre n’était près à passer cette étape ni même à la repasser. C’est ainsi qu’il y a deux mois, ils se sont retrouvés chez leur frère.


Dernière édition par Liv M. Ljungström le Lun 8 Nov - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Liv ♣ Please don't let me alone   Lun 8 Nov - 20:56

Fiche terminée :) J'espère que ça conviendras malgré l'histoire un peu space GK7
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bedshaped


▪ depuis quand ? : 29/04/2010
▪ conneries : 245
Féminin
▪ venue au monde : 14/12/1994
▪ et l'âge ? : 22
▪ groupe : « bedshaped »
▪ humeur : Indiscible.

MessageSujet: Re: Liv ♣ Please don't let me alone   Jeu 11 Nov - 11:16

Désolée de l'odieux retard ! Bienvenue sur Soulmates ! Ta fiche est bien écrite- malgré quelques petites fautes et le fait que je ne comprenne pas pourquoi le père ne s'acharne que sur elle- l'entourage familial de Liv est très intéressant. Il me tarde de voir ce que cela va donner en RP.
N'oublie pas de répondre au questionnaire du flood !


Seal my heart and brake my pride ; I've nowhere to stand and now nowhere to hide. Align my heart, my body, my mind to face what I've done and do my time. Well yes sir, yes sir, yes it was me ; I know what I've done, cause I know what I've seen. I went out back and I got my gun, I said, "You haven't met me, I am the only son."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twowordsnineletters.tumblr.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Liv ♣ Please don't let me alone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liv ♣ Please don't let me alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives-