Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Liam Tomasson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
All I Need


▪ depuis quand ? : 07/03/2010
▪ conneries : 77
Masculin
▪ venue au monde : 22/04/1992
▪ et l'âge ? : 25
▪ localisation : Aux fourneaux
▪ groupe : All I Need
▪ humeur : Optimiste

MessageSujet: Liam Tomasson   Sam 27 Mar - 23:24


© Vif-Argent
nom du personnage ; Tomasson.
prénoms du personnage ; Liam Axel.
âge du personnage ; 24 ans.
date de naissance ; 30/05/1985.
groupe ; All I Need.
liée ; Solveig Westerberg.
son origine & nationalité ; Suède & suédois
son occupation ; Cuisinier au fameux Scandic Star Sollentuna dans la ville du même nom.

Histoire
« I'm just a kid with no ambition
Wouldn't come home for the world.»



Plusieurs centaines de milliers de concitoyens, on est incapable de se démarquer du lot. On nait, et on passe simplement inaperçu. Un nouveau-né parmi tant d'autres ; loin d'être le premier, certainement pas le dernier. Sa particularité réside peut être seulement dans le fait qu'il soit né prématurément, un mois à l'avance disons. Ça n'a pas de quoi faire de lui un handicapé mental, mais c'est peut être de là qu'il tient sa relative naïveté. Une ville anglaise, la capitale. Un hôpital dans les quartiers chics, l'étage maternité et des cris à tout va, que ce soit d'enfant ou de femmes souffrant dans le difficile exercice de la mise au monde. Matthias Tomasson n'avait jamais été très altruiste et du genre à partager la douleur de sa conjointe, mais là il faisait un effort. Il était présent dans la salle d'accouchement et tenait la main d'Anna qui peinait et poussait au bon désir des médecins british. Ce n'était pas faute de l'avoir encouragé, ça non, il pourrait s'en vanter plus tard. L'accoucheur n'était pas du genre à soutenir la patiente dans l'épreuve par laquelle elle était forcée de passer. Pour lui, c'était un gosse de plus à sortir, rien d'autre. A force d'effort, le nourrisson vint au monde. On laissa le privilège au père de couper lui même le cordon ombilical, et le l'homme manqua de tourner de l'œil. Le bébé fut placé immédiatement en couveuse par crainte d'un quelconque risque de complication médicale.

Le petit Liam grandissait dans sa belle Suède, dans la province de la capitale. Ses parents prisaient beaucoup les grandes villes. Très peu de campagne et de monotonie de l'environnement pour eux. L'enfant n'était jamais sorti de sa contrée, en omettant sa naissance outre mer du Nord. Il se sentait bien là où il était. Pour rien au monde il n'aurait changé son acclimatation. L'ambiance scandinave lui convenait peut être parce qu'il n'avait jamais rien connu d'autre. De toute façon, il ne voulait rien connaître d'autre. Il était assez fermé d'esprit durant cette jeunesse ; il ne s'occupait guère d'autre chose que de l'école, du travail. Plus le temps passait, plus il en était lassé. Jamais de grand bouleversement dans sa petite existence, jamais de déboires, jamais de perturbations. Peut être peut-on parler du mariage de ses parents lorsqu'il avait 10 ans. Ce n'était pas trop tôt, après deux enfants et prêt de 15 ans de vie commune. Liam était trop jeune pour réellement se rendre compte de ce que le mariage impliquait. Il était juste content de voir que ses procréateurs s'aimaient. Après tout, ils étaient liés, et sûrs de l'être.

Il n'était pas à même de tout connaître du principe de l'âme sœur. Son frère, ainé de 4 ans, se vantait d'avoir trouvé la sienne très tôt. Un sentiment d'exclusion accompagné d'un relatif complexe d'infériorité pour le plus jeune. D'autant plus que les parents avaient la fâcheuse tendance à pousser uniquement Dan au devant de la scène. Seulement, l'ainé était plutôt du genre à soutenir Liam dans ses entreprises. Ne plus songer à ce que les géniteurs faisaient ou pensaient. C'était difficile. Il avait développé une certaine candeur, et peut être que c'était ça qui déplaisait aux parents. Il n'y pouvait rien, il avait été fait comme ça ; s'ils avaient du s'en prendre à quelqu'un, ça aurait été à eux-mêmes. D'une manière très originale, l'exercice le plus compliqué fut l'adolescence. Il prenait conscience de certaines choses, il évoluait mentalement, et surtout physiquement. Il ne gagnait pas en maturité pour autant, même au contraire. Il ne s'était pas responsabilisé au fil des années, et son sérieux commençait à manquer, se reflétant dans ses résultats scolaires. Même plus, il du redoubler une année. Ce n'était pas non plus faute d'avoir employé les grands moyens pour remédier à ça. Ses bourgeois de parents quémandant les services de professeurs particuliers ou du brillant grand frère pouvant rendre service au plus jeune.

Entrainés par d'autres jeunes, Liam découvrait les joies de la société adolescente. Fêtes, cigarettes, cannabis, Big Macs, alcool. Il était réservé, et avait en même temps peur d'être exclu ou rabaissé ; son éducation et l'éthique institués par ses parents jouaient beaucoup là dedans. Participer aux activités des éphèbes qui l'entouraient n'était pas tant un moyen de s'amuser sinon de se sentir grand, de s'émanciper de l'autorité ascendante. Par dessus tout, il pensait pouvoir vaincre son ingénuité et son inexpérience de la vie en général de cette manière. Grossière erreur. Et il sombrait, il sombrait. Arrivé à 17 ans. Respirant à longueur de temps du tabac. Il vivait avec un nuage de fumée dans la gorge. Il avait vieilli depuis la première fois, ses poumons n'en tiraient guère profit. Mais il évoluait encore, découvrant le stade supérieur et l'héroïne. Malgré des efforts désespérés de ses parents, mais surtout de son frère, rien n'y changeait. Sa motivation d'émancipation était allé trop loin, Matthias et Anna ne voulant plus se soucier de son devenir. Dan persistait, mais il manquait de temps pour son cadet. Le premier né s'était engagé dans l'Armée de Terre de sa Majesté Karl XVI Gustav, faisant la plus grande fierté de son père.

Liam n'avait plus aucune ambition. A vrai dire, il n'avait envie de rien. Tout le monde trouvait son âme sœur, rien n'en était pour lui. Il commençait déjà à se prendre pour un cas particulier, quelqu'un dont personne ne veut. Une honte, ce qui le motivait à toujours vouloir planer. En se droguant, il s'envolait, et tout lui paraissait largement moins compliqué. L'école était le cadet de ses soucis. Comme quoi le cursus du lycée suédois n'était pas bien ardu, il parvint à obtenir son diplôme de fin de scolarité sans forcer, toujours privilégiant les stupéfiants. Dans un ultime élan de désespoir, carrément contre sa volonté, ses parents l'inscrivirent à l'université, dans un cursus d'étude pas excessivement compliqué. Par défaut, ce fut pour une licence en anglais, langue qu'il parlait déjà presque parfaitement. Mais bien sûr. Il n'était pas à même de se concentrer plus de dix minutes sur une activité donnée. Jamais il n'aurait mené à bien des études.

Pour son propre honneur, il se devait de continuer à vivre à peu prêt normalement. Il s'y rendait, à ces cours. Ses parents avaient payé l'année. Il aurait été injuste de ne pas justifier cet investissement financier. C'était long. Le temps passait trop lentement, et l'argent manquait pour payer ses doses. Et il y avait cette fille. Elle suivait le même emploi du temps. Au premier coup d'œil, rien d'intéressant. A la première conversation, une bouffée d'adrénaline inimaginable. Liam se sentait imploser. Son cœur sortant de ses gonds et sautant dans tous les recoins de son organisme. A la limite de le tordre de douleur. Effet étrange duquel il résultait une complication au niveau de l'appareil respiratoire, un asthme éphémère, des inspirations rapides et saccadées. Il semblait que ce soit la même chose pour elle. Phénomène d'union des âmes ? Apparemment oui. Il était loin d'être prêt à affronter ça, même s'il l'avait tellement attendu et en avait tellement rêvé. Ce n'était pas tant un coup de foudre, juste qu'ils s'étaient totalement apprivoisés en une fois, en cinq minutes. Et au fil de leurs conversations et leurs rendez vous, ils n'osaient d'abord pas aborder le sujet de complémentarité des âmes. D'habitude, c'est un thème récurrent et primordial dans toute conversation pour apprendre à mieux se connaître. Mais là, pas une fois il ne l'avait mentionné. Tout se faisait naturellement. Mêmes goûts, mêmes envies, mêmes habitudes, mêmes convictions, même manière de penser. Ce qui le faisait rire la faisait rire. Ce qui le rendait triste la rendait triste. Ce qui le touchait la touchait. Il s'était trouvé une nouvelle drogue. Il perdait le goût des véritables stupéfiants, il retrouvait celui de l'ambition.

Maintenant, il en était sûr. Solveig était son âme sœur. Au courant de l'année universitaire, Liam avait perdu toute envie d'héroïne. Seulement, il avait accumulé trop de lacunes et n'avait plus cette faculté de travail qu'il avait pu posséder étant plus jeune. Il abandonna les études brusquement, tandis que sa liée continuait. A charge de revanche, il se lança dans quelque chose qui lui plaisait vraiment, pour le plus grand malheur de ses parents. La gastronomie. Voilà un domaine passionnant. Certes métier modeste que celui de chef cuisinier, mais il voyait ça comme étant sa vocation. Un déclic. Une formation hôtelière qui dura deux ans, et il trouva un travail au bout de six mois. Un petit restaurant en bordure de ville, plutôt honnête pour des débuts dans la profession. Ça, jusqu'à ce que sa cuisine soit remarquée par un des directeurs culinaire du Scandic Star Sollentuna, hôtel aux nombreuses étoiles et vers lequel tous les touristes fortunés visitant les alentours sont orientés. Une nouvelle proposition de contrat, et il s'empressa d'accepter.

Entre temps, il était tombé littéralement amoureux de sa liée. Il en était de même pour elle. Évidemment, il n'avait pas contrôlé le sentiment. Lui qui était parfaitement inexpérimenté, il était mis au devant d'un cas extrême dans ce genre. Ce n'était pas tant une véritable attirance physique, mais plutôt qu'il la trouvait parfaitement parfaite sur tous les autres points. Jamais une dispute, jamais un coup de gueule, jamais d'autre forme d'embrouille. Ils se supportent à merveille. Maintenant, cela fait plusieurs mois qu'ils vivent ensemble. Ils ont un peu de difficultés à assurer financièrement, à payer les études de Solveig, mais Liam vit sa passion.

CARACTÈRE RÉSUMÉ : Il n'est pas de ces personnes imbues d'elles mêmes, bien au contraire. Liam préférera cent fois rester discret, ne pas attirer l'attention sur lui. La recherche de la gloire et la célébrité, ce n'est pas pour lui. C'est certainement son naturel timide et sa peur de constamment mal faire qui joue là dessus, d'autant plus qu'au milieu d'une foule, exposé à la vue de tous les gens et de leurs regards, il n'est pas à l'aise. Cette pseudo phobie sociale fait qu'il tient beaucoup à son indépendance ; la solitude, ou d'être simplement entouré des seules personnes qu'il apprécie et à qui il accorde sa confiance lui convient tout à fait et il se contente parfaitement de sa liée, n'étant jamais ô grand jamais lassé d'elle. Paradoxalement, il a peur que son comportement fasse qu'il finisse par être totalement seul un jour. Il est prêt à tous les efforts, avec une volonté indéniable largement à la hauteur des attentes de sa liée ; sa générosité pourrait bien être ce qui conduirait un jour à sa perte. Il se découvre sous un nouveau jour depuis qu'il la connait. Ses complexes et son embarras font qu'il apparaît à juste titre comme un simple d'esprit, désarmant de candeur, dont on peut facilement abuser. Cependant, il ne se laisserait pas aussi facilement marcher sur les pieds pour autant, étant intelligent et parfaitement capable de réflexions poussées, ce qui conduit également à parler de sa puissance de travail et de sa droiture qui fait de lui un grand maniaque. Bien que n'ayant pas l'âme d'un chef mais bel et bien celle d'un exécutant, il supporte difficilement les échecs et les garde en tête bien longtemps avant de se trouver une excuse, quelque chose qui le rassurerait. D'ailleurs, il a ce besoin d'être tout le temps rassuré à propos de ce qu'il fait, s'il le fait bien, comme il faut, même si au fond de lui il est conscient de tout réaliser dans les règles de l'art et de ne pas décevoir outre mesure par rapport à ce qu'on attend de lui. Liam aime qu'on lui donne des responsabilités pour prouver et se prouver qu'il est capable d'assurer dans n'importe quelle situation. C'est donc pour lui un moyen de combattre son manque d'assurance et faire en sorte qu'il ne craigne plus d'être jugé par les points de vues extérieurs. Sa présence est sécurisante, pour qui que ce soit. Il est calme, tendre, dévoué, désireux de faire plaisir. Ses quelques contacts proches l'apprécient pour sa constance en amitié et pour ça, il craint de décevoir de quelque manière que ce soit. Quand cela lui arrive, il est submergé par une vague d'émotion et se replie sur lui même, évitant tout contact par honte. Il a tendance à idéaliser ses relations, et c'est quelque chose qui conduit bien souvent à sa propre déception. Il ressent le besoin d'être stimulé, encouragé par ses proches mais néanmoins, il n'aime pas se sentir oppressé par sa famille, ses parents en particulier. Il préfère s'émanciper totalement de leur autorité pour se pencher plus en profondeur sur les conseils et encouragements de ses amis, son frère ou sa liée.

Spoiler:
 


Dernière édition par Liam A. Tomasson le Lun 21 Juin - 18:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
All I Need


▪ depuis quand ? : 08/02/2010
▪ conneries : 281
Masculin
▪ venue au monde : 14/12/1994
▪ et l'âge ? : 23
▪ localisation : faraway.
▪ groupe : « all i need »
▪ humeur : i don't know.

MessageSujet: Re: Liam Tomasson   Sam 27 Mar - 23:27

Je me demande sérieux, pourquoi nous imposer une horreur pareille. C'est tellement mal écrit, ça me donne mal aux yeux. Puis Liam? Pff.. Il est tellement caricatural, je sais pas pourquoi tu t'es inscrit, vieux. GM

C'est tellement moche que je valide. GLY


"La passion doit être punie." - Ah oui ? Quel est le con qui a dit ça ?
D'accord on va dire que tu as raison, je ne suis - après tout - qu'un emmerdeur minable qui vient chambouler ta vie. Mais toi, Valentine, est-ce que tu sens ton cœur battre comme le mien ? Est-ce que tu vois cette lueur, dans mes yeux, contre les tiens ? Je déteste les déclarations d'amour. Ce n'en est pas une.

EDWARDAUPLACARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twowordsnineletters.tumblr.com/
 

Liam Tomasson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes fiches-