Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Jaana Fridén { Love ? And what about dance ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sleepless


▪ depuis quand ? : 28/06/2010
▪ conneries : 34
Féminin
▪ venue au monde : 17/08/1993
▪ et l'âge ? : 25
▪ groupe : Sleepless

MessageSujet: Jaana Fridén { Love ? And what about dance ?!   Dim 29 Aoû - 22:05

Découvrez la playlist Jaana avec Nina Simone


© source
nom du personnage ; Fridén
prénom(s) du personnage ; Jaana
âge du personnage ; Dix-neuf ans
date de naissance ; 1er janvier 1991
groupe ; Sleepless
lié(e) ; / .
son origine ; Française de sa mère, suédoise de son père
sa nationalité ; Suédoise
son occupation ; Jaana danse parfois dans les bars, lorsqu'elle a besoin d'argent. Sinon, elle est étudiante en lettres, deuxième année.

Histoire
Dancing with the feet is one thing, but dancing with the heart is another.


Le bout de ses doigts fend l'air et son corps se mouve, formant des courbes diverses, tandis que ses yeux fixent un point précis, un point précis qu'elle seule connaît. Car si leur ensemble paraît dirigé vers un coin de la salle, elle, Jaana, voit tout autre chose. Elle a l'impression de voler, alors que sous son corps défilent des étendues de verdures auxquelles se succèdent le bleu profond de l'océan, puis les montagnes. La musique se glisse doucement dans ses oreilles, prend possession de son corps, qui n'a plus l'air de lui répondre. Mais Jaana, ça l'importe peu, que son corps ne l'écoute plus, quand elle danse. Car elle ne danse pas avec sa raison. Elle danse avec ses émotions, elle danse avec ses sentiments.
Puis la salle revient. Assis sur des chaises, en train de discuter, de boire, de manger, se trouvent les autres. Des inconnus. Certains applaudissent, d'autres boivent une nouvelle gorgée de cocktail aux couleurs explosives. Le long de sa joue, une larme. Son corps tremble encore, comme pris d'assaut par trop de sentiments à la fois, que la danseuse est bien incapable de comprendre. Mais ça aussi, ça lui importe peu, car quand elle danse, Jaana se sent en vie. C'est aussi le seul moment où elle ne s'en veut pas d'être elle-même. Elle ne comprend pas la capacité des gens à rejeter leurs sentiments. Le désir de le faire, oui, mais y arriver est pour elle tout simplement impossible. C'est pour ça qu'elle se déteste. Une parole anodine la met dans tous ses états, et les dires « des autres » mènent sa vie, construisent sa personnalité. Excepté quand elle danse. Là, elle devient quelqu'un d'autre, qui s'échappe, loin, qui goûte à la liberté tant recherchée par chacun... A moins que ne ce soit à ce moment-là qu'elle est elle-même ?
Jaana aimerait être toujours cette « elle-même », ou bien cette « autre ».
Jaana a dix neuf ans, et pourtant elle ne comprend pas pourquoi elle pleure comme une gamine de huit ans.
Jaana vit pour la danse. La danse la fait vivre. Parfois, elle se demande ce qu'elle serait sans la danse. Pas grand chose, sans doute. Oui, pas grand chose... A quel âge a-t-elle commencé à aimer la danse ? Elle n'a pas eu de coup de foudre, elle n'a pas vu une magnifique danseuse aux longues jambes se mouver élégamment, non. Aussi loin qu'elle s'en souvienne, Jaana a toujours dansé. « Tu as dansé avant de savoir marcher ». C'est ce qu'on lui dit, avec le sourire aux lèvres. Évidemment, Jaana sait que ce n'est pas vrai. Mais elle aimerait qu'on lui répète encore et encore cette affirmation, parce qu'ainsi elle sait que sa vie a un sens.
Les Liés ?

Ca la fait sourire, notre petite brunette. Elle n'y croit pas trop, à toutes ces histoires. Ou bien elle a du mal à s'imaginer qu'on puisse être aussi attaché -autant que cela en rend certains fous- à une personne. Jaana a sans doute peur. Peur que, si elle rencontrait son/sa Lié(e), son petit monde s'écroulerait. Et puis, elle n'a pas le temps ni le courage pour l'amour. Elle est déjà bien trop dépendante de son entourage. Alors elle se satisfait très bien de sa situation actuelle : danser, tous les jours, encore et encore, à n'en plus finir. Et entre temps, aller à l'université, puisqu'elle y est obligée. « On ne vit pas de la danse ». C'est ce qu'on lui a dit. Jaana ne se sent pas la force de lutter contre ses parents. Tant qu'ils la laissent danser, tout va bien. La danse a conféré à son petit mètre cinquante-huit des muscles, fins mais présents. Elle n'a pas les longues jambes d'un mannequin, mais on peut en avoir la vague impression lorsqu'on la voit danser – magistrale, elle s'avance, se courbe, « se tord », comme on lui dit. Au moins, elle est souple. Ses cheveux aux bouclettes brunes ne sont pas très longs, ils ne séduisent personne, parce qu'ils ne sont pas là, à suivre les mouvements de son corps. Jaana est peut-être un peu superficielle. Elle aime se maquiller pour faire ressortir le bleu de ses yeux. Elle les aime bien, ses yeux. On lui dit souvent qu'ils sont semblables à ceux de sa mère.
Jaana a une soeur, âgée de deux ans de plus qu'elle. Celle-ci a quitté le cocon familial à seize ans, lorsqu'elle a rencontré son Lié. « Mon Lié », l'appelait-elle, avec cette douce voix que Jaana affectionnait tant, la lourde insistance sur ce pronom possessif, « mon ». Oui, Jaana lui en a voulu, de partir comme ça, de l'abandonner. Elle s'entendait plutôt bien avec sa soeur. Parfois, elle l'enviait, car elle était capable de faire ce qu'elle ne pouvait pas faire : aller vers les gens, avec un sourire franc, et leur parler, naturellement. Jaana se sentait enfermée dans sa timidité, et c'est l'exemple de sa chère grande soeur qui l'en a sortie -au moins un peu. Quant à ses parents, ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient pour élever leurs filles. La mère de Jaana n'était que l'ombre d'elle-même, rejetée par son Lié, et son père, lui, vivait dans la souffrance, voyant la femme qu'il aimait se languir d'un autre. Il n'avait pas trouvé sa Liée, peut-être ne la trouverait-il jamais, mais en attendant, il était fou amoureux de sa femme. Jaana, elle, se contentait une fois de plus de n'avoir pas trouvé son Lié, voyant comme ces idioties pouvaient détruire quelqu'un.

Sa sociabilité ? Dans « la norme », dira-t-on. Jaana a quelques amis. Particulièrement des filles avec qui elle danse. Mais la danseuse n'est pas très douée pour se faire des amis, à cause de sa timidité principalement. Et puis, la brunette aime être seule. Elle déteste qu'on la comprenne rien qu'en regardant son visage, alors s'isoler est pour elle la meilleure solution, puisque contrôler sa sensibilité exacerbée lui est impossible. Elle est comme une petite fille, Jaana. Elle s'énerve à la moindre remarque, puis elle va pleurer, dans son coin, en faisant bien attention à ce qu'on ne la remarque pas.
Elle a eu quelques petits copains, comme ça, pour voir, puisque tout le monde dit que c'est si bien. Mais elle n'arrive pas à être amoureuse. Amoureuse d'autre chose que la danse, celle qui lui sauve la vie à chaque seconde.

Si Jaana avait un(e) Lié(e), elle serait sûrement désorientée. Ou plus.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bedshaped


▪ depuis quand ? : 29/04/2010
▪ conneries : 245
Féminin
▪ venue au monde : 14/12/1994
▪ et l'âge ? : 23
▪ groupe : « bedshaped »
▪ humeur : Indiscible.

MessageSujet: Re: Jaana Fridén { Love ? And what about dance ?!   Dim 29 Aoû - 23:23

C'est classe tout ça ! Écoutez, mademoiselle, je vous ouvre pour une seconde fois et avec un grand plaisir les portes de notre monde aride, en espérant que vous vous y mouverez avec plus de grâce que la première fois.
Fiche validée.


Seal my heart and brake my pride ; I've nowhere to stand and now nowhere to hide. Align my heart, my body, my mind to face what I've done and do my time. Well yes sir, yes sir, yes it was me ; I know what I've done, cause I know what I've seen. I went out back and I got my gun, I said, "You haven't met me, I am the only son."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twowordsnineletters.tumblr.com/
 

Jaana Fridén { Love ? And what about dance ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes fiches-