Il n'y avait rien de naturel dans ce que l'on éprouvait.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Svenou, ton ami;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sleepless


▪ depuis quand ? : 02/03/2010
▪ conneries : 133
Masculin
▪ venue au monde : 22/07/1992
▪ et l'âge ? : 25
▪ localisation : Dans le magasin de sous-vêtements féminins qui l'emploie.
▪ groupe : « Sleepless »
▪ humeur : Guillerette... Nan, heureux, simplement.

MessageSujet: Svenou, ton ami;   Mar 23 Mar - 17:58


© Seksy Prof
nom du personnage ; Pojkvån [allez chercher ce que ça veut dire, en Suédois]
prénom(s) du personnage ; Sven Adrian, mais il ne mentionne jamais son deuxième prénom.

âge du personnage ; 24 ans tapantes et clinquantes
date de naissance ; Le 17 Mai
groupe ; Sleepless
lié(e) ; Introuvable, mais promis, ce n'est pas de la mauvaise volonté.
son origine ; Stockholm, Suédois
sa nationalité ; Suédois, depuis toujours, je crois...
son occupation ; Vendeur dans un magasin de sous-vêtement féminin. Il y est rentré uniquement en échange d'un contrat annulable à la moindre plainte. Ça fait 3 ans qu'il est embauché.

Histoire
« Il ou Elle,
Jupe ou short,
Tel ou telle,
Peu m'importe,
Pourvu qu'on m'aime;


Spoiler:
 
Sven est un jeune homme, un bon gars, bien bâti, un peu comme moi.
Non, sérieusement, c'est un jeune homme à l'histoire simple, banale, celle que vivent des centaines de personnes dans nos pays occidentalisés.
Son père, Quinn, était alors en deuxième année de Droit, sa mère, Eryn, était en avant-dernière année de médecine, spécialité chirurgie. Des colocataires liés pour la vie l'un à l'autre, d'une Amitié profonde.
Ce n'était pas leur première tentative, ils avaient déjà essayé de se mettre ensemble de maintes fois, mais cela se soldait rapidement par un échec, et les deux amis revenaient à leur "statut" d'origine.
Bref, Sven naquit donc de cette tentative ratée.

Ce bout de chou à la bouille angélique, un petit brun aux yeux bleus vit donc le jour dans la fin du mois de Novembre, dans des pleurs de joies.

C'était un peu la consécration d'une grande amitié, qui finalement s'était ancré dans un petit être braillard. Sa croissance se fit comme celle d'un infant "normal", de manière plus ou moins standard. Une crèche très accueillante, enviée à l'étranger, des parents peu présents, mais assez attentionnés quand même. Bref, une petite enfance sympathique. Une poignée d'amis en primaire, dont les passe-temps étaient d'embêter les filles, et d'organiser des attentats à la boule de neige. A l'époque, les études ne l’intéressaient pas vraiment, ce qui laissait de toute façon de marbre ses parents, plus importunés par son bonheur que par son habilité à savoir lire ou faire une multiplication.
En bref, un joyeux garçon, passionné par la vitesse. C’était son péché mignon. Il n’était pas non plus rarissime de le retrouver au milieu du jardin, la nuit, pour écouter un silence de velours tout en regardant les flocons se déposer à ses cotés, sans bruits.
Bon, après, il fallait de suite emmener le petit Sven, pâlot comme un verre de lait, chez le médecin, qui diagnostiquait invariablement un coup de froid.
Après avoir frôlé plusieurs fois la pneumonie, le jeunot découvrit les joies de la chaleur, et commença à se vêtir plus chaudement avant de sortir faire un tour.

A sa rentrée au collège s’opèrent deux majeurs changements. Tout d’abord, Sven prit conscience pleinement du principe des liés. Même si cela ne lui disait pas grand-chose avant, maintenant c’était bien plus perceptible. N’importe qui pouvait se lier à n’importe qui. C’était ce que l’on lui avait dit, en bio.
C'était tout de même déstabilisant, pour un jeune homme. Savoir que sa vie pouvait changer en croisant le regard du premier inconnu, ou de la première inconnue...
Et dans n'importe quel sens, et cela l'effrayer.
Oh non, Sven n'était pas un méchant garçon. La méchanceté et l'antipathie n'était pas dans ses cordes. Aussi sa plus grande hantise (après la peur du noir) était et reste d'avoir un lié de Haine (Svenou a une vision bien à lui de la chose: les liés de Haine, les liés d'Amour et les liés d'Amitié).

Mais le second changement fut l'émergence de son côté studieux. Une soif de savoir le prit brusquement alors qu'il lisait un livre tout à fait banal. C'était au grand étonnement de tous qu'il se mit à étudier plus sérieusement, sacrifiant parfois une bataille de boules de neiges à l'extérieur.

Bref, les premières années de collège furent aussi axées sur la découverte riante des filles, qui étaient mystérieusement devenues plus féminine, plus... Mystérieuses. Elles cherchaient à plaire, gloussaient quand on leur adressait la parole...
Ce fut aussi l'époque de son premier baiser, avec une fille de 15 ans, alors qu’il en avait 12. Ses lèvres douces s’étaient posées sur celle de la grande, et ils s’étaient tenus dans les bras pendant quelques minutes. Un drôle d'expérience qui avait laissé à Sven un goût cerise sur les lèvres, et une assez grande "passion" pour ce genre de sensation. Et un fou rire de la part de ses parents quand il leur raconta l'anecdote.
Sa vie au collège s'écoula donc dans cet enchainement, travail lié avec un certain entrain à découvrir ce monde un peu fabuleux qu'était l'amour.

Son entrée au lycée fut marquée des mêmes bêtises : mais cette fois, il s’agissait de devenir des hommes, des vrais. De coucher.
C’est quand même marrant, l’esprit d’un garçon. Ca se fixe des objectifs à la con au début de chaque changement primordial de leur début de vie.
Mais sa grosse trouvaille était la relation de lié qu’entretenait son meilleur ami avec une fille. Elle n’était pas spécialement belle, pas spécialement moche non plus. En bref, une jeune fille « normale ».
Mais le jeune Suédois l'avait bien vu dans ses yeux, qu’elle était bien plus pour son meilleur ami. C’était son soleil. L’astre de ses jours. Et elle semblait répondre de la même façon à ses sentiments. La jeune ados rougissait souvent, en le voyant arriver.
Des liés. Et étrangement, on ne s’en moquait pas.
Ca se voyait, qu’ils s’aimaient. De l’Amour avec un grand A. Mais ce qui le gênait, c’est qu’une autre fille de sa classe avait des problèmes relationnels avec un autre d'une autre classe. Mais cette fois-ci, c'était vraiment, profondément, ancré dans de la haine.
Et là, le doute avait germé dans l'esprit du jeune adolescent qu'il était.

Et si… et s’il n’existait qu’un lié ? Et si… Il n’y avait qu’une chance sur trois pour que ce soit de l’amour ? Et que le reste ne serait que haine ou amitié. Cela le dévorait. D’un autre coté, il pouvait difficilement se confier à ses parents, ceux-ci étant liés d’Amitié.
D’après ce qu’il avait compris, il y avait trois types de liés : d’Amour, d’Amitié et de Haine. Avec des majuscules. Et Sven, cela le hantait. Il ne voulait que trouver SA moitié, cette moitié qu’il aimerait de tout son cœur, avec qui il n’aurait pas de disputes… Pas entretenir à vie une relation basée sur la haine. Non, cela le débecterait à vie.

Sven sortit donc des ses premières études avec un étrange aperçu de la vie. Le respect de toute personne, et au-delà, la crainte de la monter contre nous, et qu'il s'agisse du lié de Haine.

A présent, Sven est assez petit. Tout au plus un mètre soixante-cinq, pour pas plus lourd. Ses yeux bleus font des ravages dans les cœurs des deux sexes. S'il a toujours préféré les voyageuses de Vénus, notre petit Svenou n'a pas non plus refusé de passer du temps avec ses compatriotes Martiens, des moments que la pudeur [et le CSA] nous contraignent à ne pas passer au crible. Ses cheveux noisette sont d'un grand banal, mais cela lui donne un joli air, avec ses hautes pommettes princières, ses lèvres rosées et sa peau lactée.
Au dernières nouvelles, le jeune homme de 23 ans à un appartement solitaire, un emplois à mi-temps dans... une boutique de sous-vêtements pour femmes !?

*s’éloigne du micro*


Hein ? Mais comment a-t'il décroché un tel emploi, lui ? Et pourquoi pas moi ?
C'est de l'infamie ! De la calomnie ! Qui peut prouver qu'il n'en profite pas ?!
Bon, à part les témoignages des employées et des caméras de surveillance ?
...
Hors sujet ? Bon, et bien tant pis. Mais ça reste dégoutant !
Ben voilà, maintenant, j'ai pas envie d'en dire plus. Na.


Ses ambitions ? Réussir et trouvé sa moitié. Et avant de trouver cette dernière, d'enchainer les relations.
Voilà, t'es content ?!


*le micro est jeté au sol, et on entend la voix off s’éloigner en grommelant*

Fin, je démissionne... nan mais franchement... employé chez et*m... Et pourquoi ne pas aller faire le jardinier sourd-muet dans un couvent près de Florence en pleine Renaissance, hum?


Dernière édition par ...and Soul » le Dim 24 Oct - 17:40, édité 10 fois (Raison : Parce qu'il faut parfois courir avant de savoir marcher.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
All I Need


▪ depuis quand ? : 08/02/2010
▪ conneries : 281
Masculin
▪ venue au monde : 14/12/1994
▪ et l'âge ? : 23
▪ localisation : faraway.
▪ groupe : « all i need »
▪ humeur : i don't know.

MessageSujet: Re: Svenou, ton ami;   Mar 23 Mar - 18:20

GF Hoult !
wow Tout m'a l'air bon, je valide, bienvenue à toi ♥️


"La passion doit être punie." - Ah oui ? Quel est le con qui a dit ça ?
D'accord on va dire que tu as raison, je ne suis - après tout - qu'un emmerdeur minable qui vient chambouler ta vie. Mais toi, Valentine, est-ce que tu sens ton cœur battre comme le mien ? Est-ce que tu vois cette lueur, dans mes yeux, contre les tiens ? Je déteste les déclarations d'amour. Ce n'en est pas une.

EDWARDAUPLACARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twowordsnineletters.tumblr.com/
 

Svenou, ton ami;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes fiches-